Les spaghettis alla Baxter

film-la-garconniere4
© Mirisch Corporation, The

Livre de recettes du Baxter Club,
tome X, page 4,
recette n°1

Vous ne le saviez sans doute pas (nous si) mais C.C. Baxter, l’illustre membre d’honneur créateur de ce club émérite, ne mange pas que des plateaux-repas devant sa télévision. En bon homme de sexe masculin qui se respecte, il sait aussi cuisiner des pâtes. Des pâtes de toutes formes et à toutes les sauces, que ce soit en abondance pour sa propre personne ou pour deux. Vous nous direz, jusqu’ici, rien d’exceptionnel. Or, si la plupart d’entre nous ne prend aucun risque quant à la sensible opération dite de « l’égouttage par la passoire », opération fortement sujette à s’ébouillanter, notre bien-aimé membre d’honneur, lui, applique la technique de la raquette.

Vous remarquerez que le procédé est identique et qu’il possède les mêmes résultats qu’avec une passoire. Cependant la dextérité n’en est que plus remarquable. Le poids des féculents cuits agissant fortement sur l’endurance du poignet, il s’agit à chaque fois de réussir un double défi: celui de ne pas se brûler ni de faire tomber ce qui va être la principale composante du repas à venir.

A ce jour, il est quasiment avéré (et cela de manière internationale et cinématographique) que seul notre illustre membre d’honneur utilise cette technique; technique fortement déconseillée aux personnes non sportives, ou atteintes de la maladie de Parkinson, ou à toute autre individu étant allergique au gluten. Toutefois, pour les personnes qui ne rentreraient pas dans les catégories énoncées juste quelques dizaines de signes plus haut, vous avez besoin :

  • d’une raquette de tennis (en bois ou en plastique)
  • d’une gazinière
  • d’une boîte d’allumettes
  • (éventuellement) de 250 g de spaghettis (sinon vous ne mangez pas)
  • de 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • de sel et poivre
  • de quoi garnir (fromage, viande, oignon, sauce tomate… vous voyez quoi)
  • et d’une bonne bouteille de rouge

Sur ce, nous, on vous laisse. Ce n’est pas parce que ce club est gratuitement ouvert à tous qu’on ne peut pas profiter du week-end comme vous autres.

Le Baxter Club,

sur une recette conseillée par Jeof

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s