Trail of Dead – Stoner Boys Band

And_You_Will_Know_Us_by_the_Trail_of_Dead_-_Worlds_ApartNon, le Texas n’est pas uniquement la contrée où, entre la peine de mort, le port d’armes ou le refus du droit à l’avortement, fleurissent des pensées républicaines à bourgeons fascisants. Ni l’état où l’œil balaye le paysage du regard en y croisant forcément dans son champ de vision de multiples puits de pétrole, des portraits grandeur nature des George Bush père et fils, tout en humant quelques odeurs alléchantes provenant de barbecues gargantuesques. Oui, il existe au Texas quelques bonnes surprises qui, comme partout ailleurs, demeurent cachées aux yeux du plus grand nombre : …and You Will Know Us By Trail Of Dead (ou Trail of Dead ou AYWKUBTOD pour les enthousiastes robustes) fait partie de celles-là. Indéniablement. On peut même jusqu’à dire que le groupe, porté par l’inébranlable foi multi-instrumentale de Conrad Kelly et Jason Reece, fait partie des choses qui donnent encore des raisons d’espérer en cet espace conservateur. Voire de l’Amérique…

N’en déplaise à l’illustre Pitchfork – qui, lors de la sortie de l’album Source, tags & code mit à sa critique un 10 sur 10 participant fortement à la renommée publique et critique du groupe- l’album Worlds Apart demeure peut-être le plus réussi de toute leur discographie. Pas forcément le plus électrique, ni même le plus rageur (on y entend autant de guitares énervées que de somptueuses envolées de cordes) mais le plus complet, le plus éclectique, le plus vibrant et le plus mature. Probablement parce que toute la fulgurance épique de cette formation boostée à l’énergie se répercute aléatoirement pour se cogner au contexte politique de son époque. Non sans garder une touche intemporelle dans son propos; ironiquement, la pochette du disque que vous voyez ci-dessus met en scène des temps anciens où, déjà, on prenait un malin plaisir à se castagner pour savamment s’entretuer. Le conflit, qu’il soit à taille humaine ou à grande échelle, voilà le vaste et ambitieux sujet que TOD s’approprie avec fougue et honneur. Passé l’efficace Will you smile again ? (variante énervée de When I’m 64 des Beatles qui donne le ton et le tempo de l’humeur qui s’en suit), Kelly et Reece ironise donc sur les revers du rêve américain, les cendres des tours jumelles (Worlds apart) mais également sur leurs propres idéaux de jeunesse (The Summer of ’91). Où s’envolent donc les souvenirs d’une époque où l’insouciance se concentrait sur l’importance du moment ? L’humeur de cet album décidément brillant alterne toujours entre une mélancolie douce-amère et une colère saine, sauvage, fiévreuse, sans jamais que jamais l’une ne prenne le pas sur l’autre. Pour porter cette dualité complémentaire, il fallait au moins une palette musicale qui puisse alterner les ambiances, les variations et les ressentis. De fait, si les TOD puisent allègrement dans le répertoire mélodique propre aux Pink Floyd, Queen et autres Nirvana sans les singer, on pourra également apprécier l’éblouissant solo de violon qui berce To Russia my homeland. Tels sont l’art et la force de ce groupe éclatant, vénéré seulement d’une petite poignée en France, et qui mériterait largement une meilleure exposition médiatique.

A l’inverse, donc, de son titre évoquant le sentiment d’un monde morcelé, car divisé par les nombreuses différences ethniques, sociales, éthiques et religieuses, Worlds Apart recolle un à un les pièces d’un puzzle où l’équilibre et l’harmonie sont toujours menacés de se briser. Car, entre nous, soyons honnêtes, vous en connaissez beaucoup de disques signés par des texans énervés qui en appellent à la paix ?

Boucliers, salves, ripostes et contre-attaques par
Jeoffroy Vincent

And_You_Will_Know_Us_by_the_Trail_of_Dead_-_Worlds_ApartWorlds Apart (Interscope Record).

Disponible depuis le 25 janvier 2005. En écoute ici.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s